Cullettivita di Corsica
Benvinuti nantu à u situ ufficiali di a Cullettività di Corsica

Fonctionnement de la Collectivité de Corse : rôles des élu.e.s, des groupes et des commissions

Funziunamentu di a Cullettività di Corsica : u rollu di l’eletti, di i gruppi è di e cummissione




Rôles des élu.e.s, des groupes et des commissions

Chaque conseiller participe à la prise de décisions collectives et pour cela, le règlement lui confère un certain nombre de prérogatives.

Il peut, d’abord, intervenir dans la phase d’instruction pour faciliter sa compréhension des rapports et en maîtriser les enjeux : en interrogeant, lors des commissions, les auteurs du rapport (généralement, les conseillers exécutifs ou les directeurs), voire en demandant l’audition d’acteurs extérieurs. Il peut, ensuite, demander des modifications aux rapports en proposant des amendements, soit en commission, soit en séance et, bien entendu, il aura à se prononcer sur les amendements déposés par d’autres. Il peut, enfin, demander à s’exprimer en séance publique pour expliquer sa position et les motivations l’ayant amené à prendre celle-ci.

Il peut également exercer sa fonction de contrôle en adressant au président du Conseil exécutif des questions orales ou écrites d’actualité et jouer son rôle politique en proposant à ses collègues des motions concernant un sujet qui lui paraît important.

En règle générale, un conseiller appartient à un groupe politique. Celui-ci constitue la charnière du travail politique de l’Assemblée. Il réunit des élus de même sensibilité, majoritaire, ou d’opposition. Le seuil pour constituer un groupe est fixé par le règlement intérieur. C’est le groupe qui répartit ses membres dans les commissions et dans les organismes divers. C’est lui qui décide du dépôt des questions orales comme des motions. C’est lui qui gère les prises de paroles ainsi que leur contenu. En contrepartie, il met à disposition de ses élus des moyens de travail (humains, matériels et financiers) qui lui ont été accordés au prorata de son effectif et dans le respect de la loi. La Conférence des Présidents, qui réunit le Président de l’Assemblée et les responsables des groupes, est d’ailleurs un organe collégial important pour la gestion des affaires politiques de l’Assemblée.

Dans le même esprit, les commissions jouent un rôle charnière dans le fonctionnement institutionnel. Constituée lors de la réunion d’installation, la Commission Permanente émet des avis sur l’organisation des séances et de leur ordre du jour. Par ailleurs, chaque conseiller doit être membre d’une Commission Organique, entre lesquelles sont répartis les rapports inscrits à l’ordre du jour. De plus, l’Assemblée peut créer des Commissions Thématiques, pour souligner l’importance accordée à un enjeu majeur, sur la durée de la mandature ou de façon ponctuelle (ad hoc) ; auquel cas, elle n’aura pas exclusivement à instruire des rapports émanant de l’Exécutif, mais à définir ses propres méthodes et calendrier de travail pour remettre, le cas échéant, un rapport assorti de propositions. Quant aux Conférences Permanentes, elles ont vocation à organiser une large concertation, sous l’égide du Président de l’Assemblée, autour d’enjeux de société majeurs débordant des compétences de l’institution, mais dont elle ne saurait se désintéresser.

U rollu di l’eletti, di i gruppi è di e cummissione

Ogni cunsiglieru participeghja à u prucessu dicisiunale cullettivu è per quessa u rigulamentu li dà une poche di prerugative.

Prima pò intarvene in a fasa di struzzione ch’omu u fia capace di e minuzie di i raporti è ammaistranne l’attese è i fini : intarrughendu, tinendusi e cummissione, l’autori di u raportu (di regula i cunsiglieri esecutivi o i so direttori), o dumandendu l’audizione di attori esterni. Pò, dopu, dumandà mudifiche à i raporti prupunendu amendamenti, sia in cummissione, sia in seduta è bene intesa ci vularà ch’ellu si sprimi annant’à l’amendamenti posti da altri cunsiglieri. Infine, pò dumandà à sprimesi in seduta publica par spiigà a so pusizione è e mutivazione chì l’anu purtatu à piglialla.

Pò dinù praticà a so funzione di cuntrollu addirizzendu à u Presidente di u Cunsigliu esecutivu dumande à bocca o scritte d’attualità è tene u so rollu puliticu prupunendu à i so culleghi muzione chì toccanu à un sugettu chì li pare di primura.

Di regula, un Cunsiglieru face parte di un gruppu puliticu. Questu face da quatrera pà u travagliu puliticu di l’Assemblea. Adunisce eletti di listessa sensibilità, magiurità o uppusizione ch’ella sia. U zogliu pà custituisce un gruppu hè stabbilitu da u rigulamentu internu. Hè u gruppu chì sparte i so membri inde e cummissione è inde i varii urganisimi, hè ellu chì dicide di u dipositu di e dumande à bocca è di e muzione ; hè ellu chì gistisce i discorsi è u so cuntinutu. In cambiu mette à dispusizione di i so eletti mezi di travagliu (umani, matiriali è finanziari) chì li sò dati in prupurzione di i so effettivi è in cunfurmità cù a lege. A cunfarenza di i presidenti, chì adunisce u Presidente di l’Assemblea è i capi di i gruppi, hè d’altronde un organu culligiale di primura pè a gistione di l’affari pulitichi di l’Assemblea.

In u stessu spiritu, e cummissione anu un rollu fundamentale inde u funziunamentu istituziunale. Custituita durante a riunione di stallazione, a cummissione parmanente face cunnosce i so parè annant’ à l’urganizazione di e sedute è di i so ordini di u ghjornu. D’altronde, ogni cunsiglieru deve fà parte di una cummissione urganica, trà quale sò spartuti i raporti scritti à l’ordine di u ghjornu. L’Assemblea pò crià dinò cummissione tematiche da incalcà l’impurtanza data à una prublematica maiò, annant’à a durata di a mandatura o di manera puntuale (ad hoc) ; in stu casu ùn li tuccarà micca sclusivamente à struisce raporti chì venenu da l’Esecutivu, ma difinisce i so metudi è u so almanaccu di travagliu propriu, da prisintà, s’ellu ci n’hè bisognu, un raportu chì l’accumpagnanu e pruposte. Par ciò chì tocca à e cunfarenze parmanente, anu par fine d’urganizà una cuncirtazione a più larga pussibule, rigirendula u Presidente di l’Assemblea, in giru à quistione impurtante di sucetà chì vanu al di là di e cumpitenze di l’istituzione, ma chì quella ùn pò scantà.