Publié le Vendredi 4 Février 2022


Les animations du service Information Jeunesse




L’offre de Service en animation de Prévention et d’Éducation à la Santé et à la Citoyenneté s’inscrit dans la compétence Information Jeunesse de la Collectivité de Corse et dans ses priorités en matière de politique jeunesse – Pattù pè a Ghjuventù
Cette offre se met en œuvre et se décline :
 
  • En se référant à une cartographie des acteurs de prévention, afin de coordonner les actions en tenant compte de l’offre disponible par thématique et par territoire.
  • En mettant en place un protocole qui permet de garantir à la fois le rôle primordial des associations dans le domaine de la prévention tout en veillant à maintenir une équité de traitement territorial pour les jeunes et les partenaires
  • En développant l’appui opérationnel et l’ingénierie de projet pour les partenaires du réseau des acteurs de jeunesse.
 
Les actions du Service Information Jeunesse s’inscrivent dans le champ de la prévention primaire. Ces actions viennent en appui et/ou en complémentarité des actions menées par les associations déjà présente sur le terrain de la Prévention.
Elles s’adressent à des Jeunes de 11 à 30 ans relevant de l'éducation nationale, de la formation professionnelle ou des missions locales.
 
Le service Information Jeunesse propose trois types d’animations :

Ateliers de prévention et de promotion de la citoyenneté 

Abus d’écran et usages numériques problématiques

Cette animation est basée sur une technique canadienne (Frasbee) qui donne une place importante aux compétences psycho-sociales et qui s’inscrit dans la modernisation des outils de prévention. De nombreux réseaux d’acteurs jeunesses (ex : CRIPS) ont adopté ces méthodes basées sur des ateliers collaboratifs. Objectif pédagogique Permettre aux jeunes de développer leur esprit critique, d'alimenter leurs réflexions personnelles et de prendre du recul sur les problématiques de harcèlement. L’outil Frasbee vise à :
  • Favoriser une bonne estime de soi
  • Valoriser les connaissances et développer l'assertivité des jeunes lors des débats
  • Valoriser les échanges
 
Méthodologie
L’animateur écrit huit phrases (affirmations) en relation avec la thématique.
 
Travail en sous-groupe
Chaque sous-groupe (3 au maximum) débat pendant 15 minutes. Ils doivent déterminer :
  • 2 phrases avec lesquelles ils sont d’accord
  • 2 phrases avec lesquelles ils ne sont pas d’accord
  • 2 phrases avec lesquelles ils sont + ou -  d’accord
  • Les 2 phrases restantes peuvent être laissées de côté (pas de consensus obtenu ou pas d’intérêt particulier)
Travail en regroupement Présentation des choix et des arguments par chaque groupe.
Débat collectif / Reformulation de l’animateur si nécessaire pour relancer le débat.
Reprise des différents thèmes abordés et ce que les jeunes en ont retiré sur leurs comportements, les questions qu’ils se posent, les conseils qu’ils en ressortent pour eux .
Quelques informations sont données par l’animateur si elles ont été explicitement demandées et si les jeunes n’ont pas pu y répondre.  
Durée : 50 minutes
Effectif : 15 à 30
Public :  Jeunes de 11 à 18 ans


Le harcèlement en débat

Cette animation est basée sur une technique canadienne (Frasbee) qui donne une place importante aux compétences psycho-sociales et qui s’inscrit dans la modernisation des outils de prévention.

Objectif pédagogique
Permettre aux jeunes de développer leur esprit critique, d'alimenter leurs réflexions personnelles et de prendre du recul sur les problématiques de harcèlement. L’outil Frasbee vise à :
 
  • Favoriser une bonne estime de soi
  • Valoriser les connaissances et développer l'assertivité des jeunes lors des débats
  • Valoriser les échanges
 
Méthodologie
L’animateur écrit huit phrases (affirmations) en relation avec la thématique.

Travail en sous-groupe
 
Chaque sous-groupe (3 au maximum) débat pendant 15 minutes. Ils doivent déterminer :
  • 2 phrases avec lesquelles ils sont d’accord
  • 2 phrases avec lesquelles ils ne sont pas d’accord
  • 2 phrases avec lesquelles ils sont + ou -  d’accord
  • Les 2 phrases restantes peuvent être laissées de côté (pas de consensus obtenu ou pas d’intérêt particulier)
 
Travail en regroupement
Présentation des choix et des arguments par chaque groupe.
Débat collectif / Reformulation de l’animateur si nécessaire pour relancer le débat.
 
Reprise des différents thèmes abordés et ce que les jeunes en ont retiré sur leurs comportements, les questions qu’ils se posent, les conseils qu’ils en ressortent pour eux.
Quelques informations sont données par l’animateur si elles ont été explicitement demandées et si les jeunes n’ont pas pu y répondre.
 
Durée : 50 minutes
Public : jeunes de 11 à 18 ans (30 maximum)


Cette animation est basée sur un "escape game", un jeu d'énigmes à résoudre en équipes.

Objectif pédagogique
Permettre aux jeunes, à travers la résolution d’énigmes, de prendre du recul sur les mécanismes du harcèlement et leurs impacts sur une victime. Cette animation a aussi pour but de :
  • Favoriser l’empathie
  • Valoriser les connaissances et développer l'assertivité des jeunes lors des débats
  • Valoriser les échanges
 
Méthodologie
L’animateur met en place un décor, un sac scolaire contenant différentes affaires oubliées sur un banc. L’animateur met à la disposition du public un ordinateur et un smartphone pour cet atelier.

Travail en équipes
L’animateur forme trois équipes qui feront les recherches à l’aide d’indices.
 
Dans le sac à dos, on trouve : Une trousse complète, Un cahier de textes, Un fichier de Maths, Un cahier d’Anglais, des enveloppes contenant les énigmes.
 
 Sont répartis dans le sac les indices suivants :
  • Bouts de papiers sur lesquels sont écrites des insultes
  • Une clé USB (contenant des messages reçus par mail),
  • Une grille de mots fléchés et des lettres de scrabble,
  • Un journal intime.
 
L’animateur donne les consignes au fur et à mesure de l’Escape Game.
La résolution de toutes les énigmes aboutit au déverrouillage d’un cadenas et à la lecture d’une lettre personnelle de la victime qui prodigue des conseils et des contacts en cas de harcèlement.


Débat collectif
  • Reprise des différents thèmes abordés lors de l’atelier.
  • Questions des élèves.
  • Conseils qu’ils retiennent : comment réagir en situation de harcèlement.
  • Rappel de la loi par l’animatrice
 
Durée : 1 heure
Public : jeunes collégiens en classe de 6ème et de 5ème (25 maximum)
 


L’objectif de cette action est de prévenir du risque infectieux sexuel, de promouvoir les différents moyens de contraception et d'éduquer à une sexualité respectueuse et responsable.
 
Objectif pédagogique
  • Promouvoir des relations affectives et sexuelles respectueuses et épanouissantes.
  • Informer sur les risques infectieux et les moyens de prévention.
  • Compléter les connaissances sur l’anatomie humaine.
  • Communiquer une information à jour sur les droits et dispositifs de droit commun.
Méthodologie
Cette animation interactive vise à créer les conditions d’un véritable échange avec les jeunes publics en s'appuyant sur l’outil ludique "Câlin Malin" qui a été réalisé par le réseau Information Jeunesse.

L’animation aborde les thématiques suivantes :
  • Les moyens contraceptifs.
  • La relation amoureuse et la sexualité.
  • La prévention du Sexisme et des Violences faites aux femmes.
  • La prévention de l’homophobie.
  • La lutte contre le Harcèlement Sexuel (en public, sur les réseaux).
  • Les situations à risque et les I.S.T.
  • La grossesse : désirée ou non.
  • Les informations pratiques (lieux d’accueil, droits des mineurs)
 
Durée : 1 h
Public : de la 4ème à la Terminale.
Effectif : 20-25 max.


Cette animation vise à promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes. Elle aborde différentes thématiques dont l’objectif est de valoriser des relations amoureuses et interpersonnelles saines et égalitaires, de dénoncer la violence et d’attribuer clairement la responsabilité à la personne qui agresse et d’agir et responsabiliser face au problème de la violence sexuelle.
 
Objectif pédagogique
  • Déconstruire le stéréotype femme soumise / homme dominant.
  • Savoir reconnaitre un comportement  discriminatoire,  Machiste et/ou sexiste.
  • Lutter contre la banalisation de la violence sexuelle.
  • Dénoncer les manifestations de violence dont ils sont témoins et aider les victimes.
  • Bannir les comportements de harcèlement ou de violence sexuelle ;
 
Méthodologie
L’animation s’articule autour d’un atelier collaboratif basée sur deux listes d’affirmations à propos desquelles on exprime un accord, un désaccord ou une hésitation.
Le premier questionnaire aborde l’égalité Homme/Femme et le second Questionnaire la Violence sexuelle.
L’animateur pourra vérifier les représentations et niveaux d’informations des jeunes et apportera les éléments d’information nécessaires.
 
Pour chaque questionnaire :
  • Les participants ont 5 minutes pour répondre aux questions
  • Un débat collectif sur les réponses s’instaure pendant 25 minutes.
 
Durée : 1 h
Public : de la 4 ème à la Terminale.
Effectif : 20-25 max.



 


Cette animation vise à prévenir les comportements xénophobes, racistes et antisémites.
 
Objectif pédagogique
  • Mieux appréhender l’origine et le patrimoine commun de l’humanité
  • Déconstruire les discours de haine.
  • Savoir reconnaitre un comportement xénophobe ou raciste.
  • Lutter contre la banalisation de la violence raciste.
  • Connaitre les sanctions concernant les délits racistes

Méthodologie :
 
L'animation s'appuie sur une approche anthropologique concernant l'origine de la xénophobie et du racisme. Elle s’articule autour de la projection d’un support qui permet un échange interactif.
 
Les différents visuels illustrent les points suivants :
  • Homos Sapiens : étude de notre patrimoine commun (simu tutti cugini).
  • Origine ancienne du sentiment xénophobe.
  • L’infériorisation des peuples colonisés (Homme civilisé versus Homme Sauvage).
  • Déconstruction du discours sur les prétendues ‘races humaines’ en mobilisant les connaissances scientifiques actuelles.
  • Débat sur les impostures du discours raciste.
  • Les crimes contre l’humanité résultant de la haine raciale.  (Nazisme, Rwanda, Guerre des Balkans)
  • Rappel sur le cadre légal et les sanctions prévues concernant l’incitation à la haine raciale (espace public et Internet).
 
Durée : 1 h
Public : de la 6ème à la Terminale.
Effectifs : 20-25 max.
 
 


L'objectif de cette animation est de susciter un débat qui permettra de définir le consentement et d'évoquer des situations qui s'y rapportent, du point de vue des jeunes participants.

Méthodologie :

Première partie : Discussion libre autour de situations évoquées par les collégiens autour du Consentement
Deuxième partie : Brainstorming collectif sur la notion de consentement et proposition de définition.

Durée : 50 mn à 2 heures
Public : Collégiens de 6ème/ 5ème
Effectifs : 15/25


L’objectif de cet atelier est de susciter un débat qui permettra d’évaluer les niveaux de connaissance  des jeunes participants concernant le VIH/SIDA. Une information précise est délivrée sur toutes les questions abordées.

Méthodologie
Cet atelier est semi-directif. Il y a un temps d’expression des jeunes pour chaque question abordée. Dans un second temps l’animateur.trice  délivre des informations valides.


Durée : 50 min
Public : 15 - 25 ans

Effectifs : 15-25 max.


Cette animation repose sur un atelier d’échange collaboratif qui a pour but d’évaluer les représentations et le niveau d’information des jeunes publics concernant la mobilité internationale.

Objectif pédagogique :
Permettre aux jeunes de développer leur capacité d’initiative et leur projet dans tous les domaines à l’international.
Cette animation vise à :
  • Valoriser les connaissances et développer l'assertivité des jeunes lors des débats
  • Susciter l’encapacitation à la mobilité internationale
  • Accéder à une information sur tous les dispositifs existants
  • Echanger avec de jeunes « témoins » ayant vécu une expérience de mobilité internationale.

Méthodologie :
L’animation s’appuie sur une phase d’idéation à travers un outil de brainstorming ludique, une phase de synthèse collective et se termine par des échanges avec un-e « ambassadeur-e de la mobilité internationale » et une information généraliste sur le sujet.

Travail en sous-groupe
Chaque sous-groupe (6 au maximum)
Chaque jeune va exprimer une idée sur un post-it, concernant 5 questions à propos de la mobilité internationale :
-  ‘C’est quoi’ : Long ou court ? Des études, du travail ou des loisirs ? Précisez.
- ‘Où’ : Quelles sont les destinations qui vous font rêver ou qui seraient utiles pour un projet particulier ?
- ‘Comment ?’ : Où trouver l’info pour savoir comment partir ?
- ‘Oui, mais… ‘ : Les peurs, les obstacles déjà repérés.
- ‘Pourquoi ?’ : Vos motivations ? Un rêve à réaliser ?

Travail collectif
Reformulation de l’animateur si nécessaire pour relancer le débat et reprise des différents questionnements abordés par les jeunes avec le jeune « témoin / ambassadeur de la mobilité internationale ».

Une information sera faite par le biais d’un QR-Code permettant à chaque jeune d’accéder à la section ‘Mobilité Internationale’ du site Ghjuventù.corsica.

Durée : 50 minutes à 2h.
Effectif : 15 à 30
Public :  Lycéens

N.B : Possibilité de construire une journée évènementielle à partir de cette trame d’animation, dans le cadre d’un projet pédagogique d’établissement associant plusieurs classes.
 

 Ateliers de recueil de la parole des jeunes

.

Objectif pédagogique :
L’objectif est de libérer la parole de jeunes publics en évoquant des thèmes et des représentations auxquelles ils peuvent s’identifier et réagir selon leur point de vue.
Les thèmes abordés peuvent relever de débats de société, de la prévention ou de l’éducation à la citoyenneté.
 
Méthodologie :
L’animation s’articule principalement à partir de court-métrages ou documentaires choisis en fonction des thématiques retenues et s’appuyant sur la parole de jeunes.
(ex : Diffusion du film ‘préliminaires’ durant les Assises de la Jeunesse)
 
A la différence de ciné-débat avec des questions fermées, celui-ci est participatif, c'est-à-dire que la nature des questions abordées est directement définie par les jeunes publics.
 
Déroulé :
  • Présentation et projection du film.
  • Pause de 5 minutes après la projection.
  • Explication des règles du débat
  • Amorce du débat : Vous reconnaissez-vous dans ce qui a été dit ?
  • Le public choisit les thèmes évoqués pour en débattre, l’animateur demande aux jeunes de donner deux mots qui leur viennent spontanément à l’esprit à la fin du film.
  • Prise de paroles des jeunes et approfondissement des observations.
 
L’animateur peut ponctuellement participer aux échanges et éventuellement recadrer les intervenants si de mauvaises informations ou des propos licencieux sont exprimés.
 
L’animateur remet au public une plaquette dans laquelle sont répertoriés les acteurs de jeunesse dont l’activité est en lien avec la thématique abordée.
 
Durée : 1h30 maximum
Effectif : 10-25
Public Cible : 15 à 30 ans
 
 


Objectif pédagogique :
 
Mettre à la disposition des partenaires ou d’une commande politique une animation interactive sur mesure s’articulant autour d’un ou de plusieurs ateliers collaboratifs.
 
Recueillir la parole des Jeunes sur des sujets de société quelle que soit la thématique abordée (ex : Débat sur la Jeunesse et la Criminalité installée en Corse)
 
Méthodologie :
L’animation s’appui sur les compétences d’animateurs professionnels, mais également sur la présence d’experts spécialistes de la thématique abordée.
 
L’animation s’articule autour de techniques collaboratives à partir des supports et outils innovants :
 
  • Outils de dynamisation : Ice-breakers, Energizer
  • Outils d’idéation : Brainstorming, Brainwriting, Emphaty Mapping, etc…
  • Outils de Cristallisation : Supports et/ou Logiciels adaptés.
  • Recueil des actes
 
Durée : à définir en fonction de l’objectif (45 minutes < > journée)
Effectif : 10-25 (en distanciel) – 10-300 (en présentiel) 
Public Cible : Tous publics jeunes de 11 à 30 ans.
 



 

Atelier de co-construction en intelligence collective

Objectif pédagogique :
Permettre à des jeunes publics de s’impliquer directement dans la définition de la politique jeunesse mise en œuvre dans le cadre du Pattu per a Ghjuventù.
 
Co-construire en associant la jeunesse, les acteurs de jeunesse et les collectivités locales des fiches actions ou des fiches projets et s’assurer de leur mise en œuvre opérationnelle dans des délais raisonnables.
 
Méthodologie :
L’animation s’articule autour de techniques collaboratives mise en œuvre par la Direction Adjointe Jeunesse.
Elle s’appui également sur l’expertise d’autres Directions et Services de la Collectivité de Corse, ainsi que sur celle d’acteurs de Jeunesse.

 
Déroulé :

  • Information sur le déroulé de l’atelier
  • Energizer / Icebreaker
  • Définition et explicitation d’une question de travail
  • Idéation : Production d’idée parle le biais d’un Brainstorming
  • Premier niveau d’expertise (Indications sur ce qui existe déjà, ce qui ne relève pas de prérogatives de la CDC)
  • Vote des jeunes pour définir 3 pistes d’actions
  • Pause
  • Second niveau d’expertise : Temporalité de la mise en œuvre, Financements
  • Co-construction de la fiche action : (Pourquoi ? Pour Qui ? Avec Qui ? Comment ?)
  • Réalisation d’un prototype d’une fiche action (Intitulé, Objectif, Description, Publics et Territoires Ciblés, Estimation Moyen RH et Financiers, Porteur et comité de pilotage, Calendrier de mise en œuvre).
  • Désignation d’un porteur
 

 

Durée : à définir en fonction des objectifs (demi-journée < > journée)

Effectif : 10-30 par atelier

Public : Tous publics jeunes de 11 à 30 ans.

 


En savoir plus :
Direction Adjointe à la Jeunesse
Service Information Jeunesse
Tél. : 04 95 32 12 13