Menu

Le mot du Président


Jean-Christophe Angelini, Président de l'OFC
Jean-Christophe Angelini, Président de l'OFC
Alors que le phénomène spéculatif ne cesse de croître , des outils comme l’Office Foncier de la Corse ont été élaborés par les pouvoirs publics afin de pouvoir réguler le marché du foncier. L’Office crée en 2014 par la Loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové, dite Loi ALUR, est un outil indispensable au développement de notre île, il permet aux Corses de pouvoir maitriser le foncier, élément indissociable d’un avenir constructif et serein pour le territoire.

La maîtrise des transactions foncières représente un enjeu considérable en termes de développement du territoire et l’Office Foncier accompagne en ce sens les collectivités afin de contenir la spéculation trop fortement ancrée.
La création de l’Office Foncier de la Corse permet aux collectivités de disposer d’un accompagnement et d’un suivi dans leurs projets, afin d’orienter le foncier vers des usages qui correspondent davantage à l’intérêt collectif. Ces stratégies de mise en valeur de certaines parcelles permettant aux collectivités d’élaborer de véritables politiques d’aménagement et de développement économique du territoire. En effet, l’Office Foncier est compétant pour établir des stratégies dédiées à la mobilisation de parcelles, pour favoriser le développement durable et la lutte contre l’étalement urbain.

La maîtrise foncière est un préalable à l’engagement de travaux et réflexions d’aménagement du territoire et de politique économique. De ce fait, l’office permet également de contribuer au développement des activités économiques, à la politique de protection contre les risques technologiques et naturels ainsi, à titre subsidiaire, qu’à la préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers (forêts de production et de protection, en coopération avec la SAFER et les autres organismes chargés de la préservation de ces espaces dans le cadre de conventions).
 
Enfin, l’Office Foncier de la Corse à également pour mission de réaliser des acquisitions foncières ou immobilières, en vue de la constitution des réserves foncières publiques. Il est en mesure de proposer des démarches en faveur de l’habitat et du développement économique et a pour fonction de concourir à la régulation des prix du marché en ces domaines.
 
Sur un territoire comme la Corse, la nécessité de disposer d’un tel outil de régulation du marché foncier n’est plus à démontrer. L’objectif aujourd’hui est de faire vivre cet office et d’adapter ses missions, dans la mesure du possible, aux besoins des différentes collectivités.



Facebook


L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30