Le Patrimoine de Corse

Le "Nid d'Aigle" de la citadelle de Corte

L’ancien château de la citadelle de Corte, dit « Nid d’Aigle » est un patrimoine architectural exceptionnel, témoin du rôle majeur occupé par Corte dans l’histoire de l’île.



Photo : Cabinet Pierre-Antoine GATIER
Photo : Cabinet Pierre-Antoine GATIER
Seule citadelle située à l’intérieure des terres, à mi-chemin entre Bastia à Ajaccio, ce site s’est historiquement affirmé comme élément majeur de la défense de l’ile. Au confluent du Tavignanu et de la Restonica, son potentiel et son destin ont été perçus et façonnés dès 1419 par Vincentello d’Istria (vassal du roi Alphonse V d'Aragon) qui règne en souverain sur la Corse entre 1421 et 1434, installe son gouvernement à Corte et fait construire ce château au sommet de l’éperon rocheux qui domine la ville, avec une muraille crénelée et trois tours, pour combattre la république de Gênes pour le royaume d'Aragon. 

Photo : Cabinet Pierre-Antoine GATIER
Photo : Cabinet Pierre-Antoine GATIER
Cet éperon composé d’escarpements particulièrement abrupts compte trois flancs où la roche accuse des verticalités presque parfaites : une géologie singulière et très marquée qui offre un grand potentiel au site et que les générations vont attacher à façonner, à compléter et à enrichir aux grés des progrès de l’artillerie. 

Photo : ERGON
Photo : ERGON
Le « nid d’aigle » tel qu’on le découvre aujourd’hui, est issu de nombreuses campagnes de travaux. Au XVIIIe siècle le général de la Nation Pascal Paoli fait de Corte la capitale de son gouvernement pour la nation corse, puis après à la bataille de Ponte-Novo de 1769 contre les troupes du roi Louis XV, lorsque la Corse passe sous domination française, le comte de Vaux ordonne d'augmenter les fortifications de la ville par la construction de la citadelle actuelle, sur le principe des fortifications et constructions de Vauban. La vocation militaire qui a demeuré au fil des siècles et a cependant été rompu à la fin des années 1980, avec le départ de la Légion Etrangère.

Photo : Cabinet Pierre-Antoine GATIER
Photo : Cabinet Pierre-Antoine GATIER
La restauration du Nid d’Aigle vient achever un programme de sauvegarde et de valorisation du site débuté par Pierre Colas (ACMH) de 1976 à 1994 : restauration de la caserne Cervioni, des toitures et façades de l’ancien château, installation d’une iconothèque et photothèque et restauration et traitement des abords. Suivent de 1994 à 2009 des travaux de restauration par Jacques Moulin (ACMH) avec la mise en sécurité pour une ouverture au public en 1997, des travaux de mise en lumière de l’ensemble du site en 2006 et travaux d’entretien général en 2009, avec notamment les anciennes casernes abritant photothèque et iconothèque, la restauration des petits espaces (cachot et prison) et la sécurisation du belvédère par la construction d’une structure en bois. L’enjeu est aujourd’ hui de poursuivre la campagne des travaux réalisés entre 2007 et 2001 en exécutant la seconde partie du programme d’intervention et qui intègre également les désordres survenus depuis 2011 pour donner une cohérence à l’ensemble du site. 

Photo : Cabinet Pierre-Antoine GATIER
Photo : Cabinet Pierre-Antoine GATIER
Ce projet s’appuie sur une étude réalisée par le cabinet GATIER en mai 2021 qui tient compte des recherches historiques nécessaires à la synthèse des campagnes de travaux du XXe siècle ainsi que la réalisation d’un état sanitaire exhaustif du site. Sont concernés le mur d’enceinte avec la restauration complète des parties les plus dégradées, comprenant des interventions structurelles spécifiques, le contrôle des barbacanes et la dé-végétalisation par des cordistes ainsi que le contrôle des arases pour des reprises éventuelles ; les casernes et annexes avec la restauration de la zone frappée par la foudre ; la restauration de l’ensemble des escaliers et murets du « Nid d’Aigle » avec la gestion des eaux pluviales sur les terrasses hautes et basses, avec reprises et restauration des revêtement existants ; la mise en sécurité avec la mise en œuvre des barreaudages, rampes et grilles nécessaires, ainsi que la remise en état et en fonction des installations électriques.

Photo : Cabinet Pierre-Antoine GATIER
Photo : Cabinet Pierre-Antoine GATIER
A cette opération de conservation et restauration du Nid d’Aigle s’ajoute une opération d’aménagement et de mise en lumière du site avec des premières interventions sur l’accès nord, le traitement du sol de la place d’armes, l’aménagement des parcours extérieurs (mobilier, signalétique, outils d’interprétation) et l’équipement de la grande terrasse. Ce programme vise à relever un défi majeur pour le XXIe siècle : offrir au site historique de la citadelle de Corte la capacité de perdurer dans le temps.

Photo : ERGON
Photo : ERGON
 Devenu un paysage construit à visiter, entre nature et architecture, il doit aussi s’adapter aux évolutions de la société tout en s’insérant le mieux possible dans la ville. Il s’agit de concilier dans les multiples espaces de la citadelle, certains déjà utilisés, d’autres laissés en friches voire oubliés, des pratiques d’aujourd’hui et de demain, connues ou à imaginer pour que cette place forte devienne une vaste place publique, un lieu de partage et de vie où les disciplines et les regards s’interpénètrent, un lieu qui écrira pas à pas son avenir et qui résonne avec le contexte environnant, au milieu des montagnes et au centre de l’Ile. La métamorphose de ce site historique en un laboratoire pour penser la société contemporaine corse, avec son caractère innovant va permettre d’introduire de nouvelles manières d’habiter et de vivre les espaces patrimoniaux. Symbole de la ville, la citadelle sera alors capable de requalifier son territoire, en le rendant encore plus attractif et en lui apportant un développement économique, urbanistique et touristique.
 
Les travaux envisagés concernent : la restauration des remparts, des bâtiments, des escaliers et des murets, des terrasses et la mise aux normes de l’électricité, avec un budget prévisionnel estimé à  2 009 623 € HT

Polu mecenatu / Pôle mécénat et partenariats d’entreprise
CULTURE & PATRIMOINE
Palazzu di a Cullettività di Corsica Giratoghju di u Marisciale Leclerc 20405 Bastia cedex 9
Tél.: 04 20 03 97 02 / Mobile : 06 18 60 12 70 / mecenatu@isula.corsica





Nous contacter

Collectivité de Corse
Cullettività di Corsica
Direction du Patrimoine
Direzzione di u patrimoniu
Palazzu di a Culletivittà di Corsica
22, corsu Grandval BP 215
20187 Aiacciu Cedex
Tel.: 04 95 10 98 46

contact@isula.corsica