a Cultura
Agenda
Exposition "Spectacles et divertissements en Corse au temps des Bonaparte 1769-1870" - Musée National de la Maison Bonaparte - Ajaccio
Infos pratiques
du Vendredi 14 Octobre 2022 au Dimanche 15 Janvier 2023, 18:00 - 18:00
Musée National de la Maison Bonaparte, Rue Saint-Charles
Ajaccio Ajaccio
Description
Exposition "Spectacles et divertissements en Corse au temps des Bonaparte 1769-1870"
Du Vendredi 14 octobre 2022 au Dimanche 15 janvier 2023
Musée National de la Maison Bonaparte - Ajaccio

Coordination : Jean-Marc Olivesi et Odile Bianco
Commissaire : Jean-Christophe Liccia

La publication, il y a deux ans, de l’ouvrage de Jean-Christophe Liccia consacré aux jeux, à la musique, à la danse et au théâtre en Corse a été un coup de tonnerre dans le ciel de l’histoire culturelle de notre île ! Car si l’on connaissait nombre de divertissements populaires, la présence de chanteurs lyriques déroulant des carrières prestigieuses aussi bien à Bastia que sur les premières scènes d’Europe fut une véritable révélation.
Dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, la description de la Moresca qui est donnée à Vescovato en l’honneur du comte de Marbeuf, gouverneur général de la Corse et protecteur des Bonaparte, nous donne à voir un spectacle d’une complexité extrême, exécuté par plus d’une centaine de bergers-danseurs se déployant dans une vallée entière devant des milliers de spectateurs.
La connaissance des grands textes italiens : la Jérusalem délivrée et le Roland furieux est diffusée dans toute la société corse, et les bergers de la famille Bonaparte appelaient Gertrude, sœur de Charles et donc tante de Napoléon : Clorinde, comme la princesse guerrière de la Jérusalem délivrée.
Le marquis de Cursay avait organisé de grands concerts lyriques vers 1742 pour amadouer la haute société bastiaise, pendant lesquels des cantatrices chantèrent des airs de Pergolèse et de Vinci.
Mais c’est ce même Marbeuf qui va construire le premier théâtre en bois de Corse, et les recherches récentes de J.-C. Liccia ont montré la qualité des chanteurs d’opéra et des danseurs, venus de toute l’Europe, qui s’y sont produits.
Sous le second Empire, l’opéra va devenir le centre de la vie sociale : la construction de celui de Bastia par Andrea Scala va susciter des querelles homériques entre le préfet qui souhaite voir inscrire au répertoire Gounod et Massenet, tandis que le maire n’aime que Bellini, Donizetti, Rossini et Verdi. En 1869, l’impératrice Eugénie assistera à une représentation du Trouvère de Verdi au Théâtre Saint-Gabriel d’Ajaccio. Les recherches présentées ici montrent que l’opéra à Ajaccio ne fut pas en reste, et même que les premières représentations eurent lieu dès le XVIIIème siècle dans l’église Saint-Jérôme.
L’exposition ne serait pas complète sans une évocation des traditions musicales populaires corses qui s’invitaient aussi dans les salons patriciens, avec des instruments comme la Cetera.
Ces pratiques culturelles, à la croisée de plusieurs mondes, avaient également une forte connotation politique. L’exposition et son catalogue vont tenter d’en définir les enjeux et les formes artistiques, très éclairantes de la société corse du temps de l’ascension et de la gloire des Bonaparte.

Découvrez plus d'infos en téléchargement.


L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  


Nous suivre




remplissez le formulaire pour intégrer l’annuaire culture de la Cullettivita di Corsica



Animations des Médiathèques Territoriales








Nous contacter

Collectivité de Corse / Cullettività di Corsica
Direction de la culture / Direzzione di a Cultura
Villa Ker Maria - 20200 Ville Di Pietrabugno
Tél: 04.20.03.97.07 / Fax: 04.95.11.00.54

contact-sic@ct-corse.fr