Cullettività di Corsica - Collectivité de Corse

Pont de Casaluna


Cumunicatu di stampa di u Cunsigliu esecutivu di Corsica, Aiacciu, u 26 di ferraghju di u 2022


Le pont de Casaluna a été presque entièrement détruit par la crue du 24 novembre 2016. Lors d’intempéries antérieures, une des voutes avait été recouverte par les flots, mais avait tenue.

Les études hydrauliques menées en concertation avec les services de l’Etat en vue de déterminer la meilleure option pour la reconstruction ont fait apparaître :
1. La crue centennale de la Casaluna était anciennement évaluée à 150 m3/s ;
2. La nouvelle valeur pris en compte était de 640 m3/s ;
3. Le débit du pont de Casaluna en son ancienne configuration étant au maximum de 275m3/s, le choix de la construction d’un nouvel ouvrage devenait dès lors le seul possible.

La Collectivité de Corse a fait le choix d’un ouvrage nouveau, d’une largeur roulable de 5 mètres au lieu des 2,8 mètres antérieurs, d’un coût de 3,6 M€, aux fins de définir le meilleur projet possible au plan technique et architectural (rappel des voûtes de l’ancien pont ; traitement des abords, choix d’un tablier élancé, etc).

Toutes les options techniques ont été envisagées aux fins de conserver les vestiges de l’ancien pont, car la politique patrimoniale de la Collectivité de Corse est bien sûr de conserver, de réhabiliter, et de mettre en valeur à chaque fois que possible, les ouvrages anciens.

Pour les raisons hydrauliques ci-dessus évoquées, et malgré la diversité des scenarii envisagés, il n’a pas été possible d’identifier une solution permettant de conserver les ruines du Pont de Casaluna, n’y même de le reconstruire pour des raisons uniquement patrimoniales, du fait de l’insuffisance hydraulique de ses arches multiples.

Toute nouvelle crue d’importance, dont la récurrence semble augmenter, créerait en effet un risque majeur (risque d’emportement de l’ouvrage et d’embâcles) et pour le nouveau pont, et pour les usagers de la route et de celui-ci.

Ce risque a été confirmé par la DDTM et les services de l’Etat.

Pour autant, la Collectivité de Corse et le Conseil exécutif comprennent et partagent l’émotion des élus et des habitants de la région.

Nous proposons donc une nouvelle réunion sur site en présence des élus du territoire, de la Collectivité de Corse et de l’Etat et de leurs services respectifs, et ce dans les plus brefs délais.

 


Page publiée le 26/02/2022 | Modifiée le 26/02/2022 à 14:45