Menu
Cullettivita di Corsica Cullettivita di Corsica
Cullettività di Corsica

Appel à Projet relatif à l’hébergement touristique en milieu dans l’intérieur et en montagne au bénéfice des porteurs de projets issus du secteur privé

29/01/2021 - 10:55

SADPMC - Fiche Tourisme de Montagne



Appel à Projet relatif à l’hébergement touristique en milieu dans l’intérieur et en montagne au bénéfice des porteurs de projets issus du secteur privé
                  I- CONTEXTE

Préambule :
 
Riche d’espaces naturels préservés, d’un patrimoine historique exceptionnel, la montagne Corse dispose d’un potentiel touristique important qui doit toutefois tenir compte de la structuration de l’espace à travers un aménagement concerté et planifié.
Le tourisme représente un secteur économique majeur pour la Corse.

Le Comité de Massif, à travers le Schéma d’Aménagement, de Développement et de Protection de la Montagne (SADPM), a défini, en matière de tourisme, une stratégie articulée autour du développement de l’attractivité des territoires de montagne et de la diversification touristique.
Celle-ci se décline dans le règlement des aides mettant en oeuvre le SADPM à travers la fiche « Tourisme de Montagne » qui s’inscrit dans l’Axe-3 du Schéma « Renforcement des activités et des systèmes réceptifs touristiques durables et la gestion des sites naturels de Montagne ».

A cette fin, il y a lieu d’impulser et maîtriser la durabilité économique et environnementale, par un développement planifié et structuré de l’offre touristique.
C’est dans cet esprit que le présent appel à projet vise à encourager les projets de réhabilitation/rénovation et/ou d’extension, d’hébergements touristiques de montagne (dénommés plus bas), dans la mesure où ils se situent à proximité d’un site patrimonial, d’un lieu propice aux sentiers et chemins de randonnées, de sites de pleine nature etc….

L’un des objectifs de l‘appel à projet (AAP) vise à :
  • Encourager les projets ayant pour objet un effet levier sur l’attractivité du territoire et ce durant une saisonnalité beaucoup plus longue.
  • Impulser une diversification de l’offre
Cet AAP vise à accompagner les acteurs privés (référencés plus bas) dans le développement et la diversification de l’offre locale par des opérations de qualité, s’intégrant dans l’architecture paysagère et environnementale.
Une intervention en faveur de ces bénéficiaires interviendra à hauteur de 50% maximum.

Enjeux de l’AAP

Afin de développer et de diversifier les activités touristiques sur les territoires les plus contraints (savoir les communes dont le niveau de contrainte est supérieur ou égal à 3, tel que défini en annexe n°1), un soutien sera apporté prioritairement à la réhabilitation/la rénovation et à l’extension des hébergements ruraux (identifiés comme tels par l’ATC).
Ces opérations permettront de favoriser le dynamisme des différentes filières touristiques : culturelle et patrimoniale - sportive, de pleine nature, de loisirs et d’itinérance - thermalisme, agritourisme.

Contacts

Ce dispositif est géré par le Service du Développement de l’Intérieur et de la Montagne (SDIM).
Il est l’interlocuteur permanent et identifié pour toutes questions de la part des porteurs de projet :
  • Pour les territoires du Cismonte :

Mme Nathalie BELGODERE MARTINI : nathalie.belgodere@isula.corsica
Mme Marie-Françoise BALDACCI : marie-francoise.baldacci@isula.corsica
M Christian ORSINI : christian.orsini@isula.corsica
  • Pour les territoires du Pumonte:

Mme Ghislaine GIUDICELLI : ghislaine.giudicelli@isula.corsica
Mme Fanny VINCENTI : fanny.vincenti@isula.corsica
M Olivier CARLI : olivier.carli@isula.corsica

Calendrier de l’appel à projets :

Le présent AAP est ouvert sur la durée du SADPMC, soit jusqu’en 2024.
Les demandes seront traitées dans le cadre de chacune des consultations du comité technique pour le développement du Massif Corse et de la Commission Permanente.
Au moins deux consultations par an seront organisées pour se prononcer sur ces projets. L’enveloppe annuelle dédiée à ces projets ne pourra pas dépasser 800 000 €.
 
II- CONDITIONS GENERALES D’ELIGIBILITE

Champs d’intervention :

Principaux critères retenus :
  • Le pétitionnaire devra de préférence être un loueur de meublé professionnel et par conséquent justifier qu’il l’est à l’issue des travaux.
  • Une intervention sera possible, lorsque l‘offre touristique est considérée comme insuffisante voire inexistante.
Les services de l’ATC détermineront ce(tte) déficit/insuffisance d’offre d’hébergements sur la zone concernée (en fonction du seuil critique déterminé par les services de l’ATC)
  • Les biens doivent avoir un intérêt/caractère patrimonial (maisons d’Américain, maisons de maître, anciens couvents, architecture traditionnelle, etc…).
Les services de la Direction du Patrimoine de la Collectivité de Corse et/ou le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement sera consulté pour un avis d’opportunité, dès réception de la Candidature.
  • Les opérations structurantes de réhabilitation/rénovation et d’extension s’inscrivant autour des itinéraires de randonnée et de sites naturels de montagne, au même titre que les itinéraires culturels et patrimoniaux etc...
  • La rénovation de bâtisses de type éco bergerie, hébergement de ferme etc… Cette offre touristique doit être en lien à des activités connexes, proposer des offres secondaires (production et vente de produits d’agriculteurs en montagne - circuits courts).
Les opérations seront en cohérence avec la politique de l’ATC, de la direction du Patrimoine de la CdC et répondront notamment à une bonne gestion des flux touristiques et à l’intégration paysagère et environnementale des sites.
L’intérêt est de favoriser l’attractivité du territoire tout au long de l’année.

Opérations/projets éligibles :

➢ La réhabilitation/rénovation et l’extension des hébergements de montagne : ces opérations doivent être accessibles, se situer à proximité des itinéraires du GR 20, Mare a Mare, Tra Mare e Monti…, sentiers de promenade (PTIPR etc…), de sites naturels remarquables.
➢ La réhabilitation/rénovation et l’extension de bâtiments, structures situées à proximité des sites et sentiers d’intérêt patrimonial (de type a strada Paolina, a strada di a puesia è di u cantu, site de thermalisme etc…).
➢ La réhabilitation, l’extension de ces hébergements doit répondre à un besoin qui fait défaut et/ou contribuer au dynamisme du territoire. A titre d’exemple cela peut concerner des bâtisses en état d’abandon au coeur d’un village de montagne pour cause de succession non réglée, d’indivision etc…).
➢ Hébergements touristiques diversifiés ayant une capacité d’accueil significative, proposant des services et activité thématiques identitaires, hébergements innovants (éco-gîtes), éco responsables propices au développement durable.

Obligations du pétitionnaire

Le pétitionnaire, lorsqu’il est « loueur professionnel » doit garantir la commercialisation du bien pendant 9 ans et justifier d’un niveau de classement obligatoire (classement règlementaire de niveau 3).
Le maintien des investissements pendant 5 ans est exigé.
La garantie de commercialisation pendant 9 ans est également exigée.

Dépenses éligibles :

Dans la limite des crédits disponibles/plafonds attribués :
  • Travaux de gros oeuvre, de second oeuvre
  • Traitement des abords,
  • Frais de maîtrise d’oeuvre

Dépenses inéligibles :
  • Investissements non amortissables ;
  • Terrains, immobilisation en cours, immobilisations financières, investissements n’entrant pas dans les critères d’un bien immobilisé tels que les petits matériel et mobilier inferieur à 500€ hors taxes.
  • Acquisition foncière de biens bâtis ou non bâtis ;
  • Les aménagements paysagers et la voierie au-delà des abords ;
  • Coûts/dépenses de fonctionnement, et de l’emploi de salariés.

Plafonds d’intervention :

Plafond pour la rénovation, extension etc… : inférieur à 2000€ le m2

Taux d’intervention :

Le taux d’intervention est de 50% au maximum. Seront éligibles, les projets dont la localisation se situe sur des territoires dont le niveau de contrainte est supérieur ou égal à 3 (Cf annexe n°1)

Bénéficiaires :

Nature juridique du porteur de projet : Société en Nom Propre (SNP), Personne en Nom Propre inscrit au registre du commerce et des sociétés, Société en Nom Collectif (SNC), Entreprise Individuelle (EI), Société A Responsabilité Limitée de famille, Société Civile (SI), Société Anonyme (SA), Société par Action Simplifiée (SAS), Société A Responsabilité Limité (SARL), Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL), Entrepreneur Individuelle à Responsabilité Limité (EIRL) etc…
Les Sociétés Coopératives ne sont pas concernées par cet AAP
 
III- TAUX ET MONTANTS DES AIDES
 
Maximum 50 %. Seuls les projets situés sur le territoire des communes dont le niveau de contrainte est supérieur ou égal à 3 (Cf. annexe n°1).
 
IV- CIRCUITS DE GESTION DES DOSSIERS
 
Critères de sélection des projets/volets :

Tout projet sollicitant une aide financière au titre du dispositif « Fonds Montagne » fera l’objet d’une sélection pour répondre aux besoins stratégiques du SADPM et atteindre les objectifs fixés.
La grille de sélection suivante permettra l’attribution d’une cotation et le classement des dossiers par le guichet unique du SDIM