Assemblea di Corsica

Assemblea di Corsica


Inauguration du buste de Maria Gentile à la Collectivité Territoriale de Corse


A l'occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes 2017, le Président de l'Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni et la Conseillère exécutive Josepha Giacometti, qui représentait pour l'occasion Gilles Simeoni, ont inauguré le buste de Maria Gentile, figure féminine corse du XVIIIème siècle. Gabriel Diana, sculpteur corse de renom, a réalisé cette oeuvre qui marque l'entrée, pour la première fois, d'une figure féminine dans la statuaire corse.



C'est non loin des deux figures historiques de Pasquale Paoli et Napoléon qu'un troisième buste a été solennellement installé mercredi 8 mars 2017 dans le hall d’honneur de l’hôtel de la Collectivité Territoriale de Corse. 

Un buste féminin pour marquer la place occupée par les femmes dans l’histoire de la Corse, mais aussi dans la société insulaire actuelle. Ces dernières décennies, l'on a souvent insisté sur le caractère précoce du droit de vote féminin dans notre pays, et de façon plus générale sur l’influence politique des femmes. Leur rôle dans la Résistance a récemment été mis à l’honneur à travers le film de Jackie Poggioli (« Résistantes corses déportées »), projeté il y a un an dans l’hémicycle de notre Assemblée. 

Ce trait identitaire corse nous paraît devoir être plus que jamais valorisé, au moment où l'on constate d'une part la rémanence d’importantes disparités hommes-femmes sur le plan professionnel, et où, d’autre part, les violences contre les femmes demeurent un grave problème de société, y compris en Corse. Au moment également où sont importées, en Corse comme ailleurs, des courants religieux et idéologiques rétrogrades qu’il nous faut combattre sans relâche, y compris sur le plan culturel et symbolique. 

Le choix de Maria Gentile

Le choix de la femme qui pouvait symboliser cette volonté politique de la part des autorités corses n’était pas aisé, et chaque proposition pouvait faire l’objet de longues discussions. C’est la raison pour laquelle le Président de l’Assemblée de Corse a proposé de choisir une figure à la fois historique et mythique à laquelle on ne connaît aucun autre engagement que celui de la dignité humaine : Maria Gentile. 

Cette jeune femme du Nebbiu qui, au XVIIIe siècle, enterra nuitamment son fiancé exécuté par les autorités militaires, alors que ces dernières avaient formellement interdit que lui soit donnée une sépulture. Ce faisant, elle reproduisait sans le savoir le geste d’Antigone et se hissait au niveau du mythe le plus puissant de la Méditerranée et du monde. 

En fait, les figures de Maria Gentile et d’Antigone se confondent parfaitement, avec tout ce que le mythe charrie d’idées plus que jamais d’actualité : le refus de la force injuste, le courage de lui opposer la loi des Dieux (Antigone) ou la loi de Dieu (Maria Gentile), ou encore – selon les adhésions spirituelles de chacun –, le droit naturel, la justice tout simplement… Comme on le voit, avec Maria Gentile, le singulier corse rejoint l’universel, ce qui est toujours le cas lorsque l’on touche aux choses essentielles. 

Certains de nos plus importants auteurs ont écrit sur l’histoire de Maria Gentile, notamment Vattelapesca en italien, Ghjuvan Petru Lucciardi en langue corse, et plus récemment Marie Ferranti en français. Aussi, Maria Gentile serait non seulement une figure historique, mais également la réincarnation d’Antigone et le symbole de toutes les femmes qui, de l’antiquité grecque à nos jours, de la Corse au Kurdistan, refusent de céder devant la force brutale et de reculer face à l’injustice. 
Gabriel Diana 
Né en Toscane en 1942, Gabriel Diana est ingénieur de formation. En 1998, il décide de se consacrer pleinement à l’art, et particulièrement à la sculpture. Ses oeuvres ont souvent été primées et l’artiste a été honoré par de prestigieuses reconnaissances en France et à l’étranger. La plus importante d’entre elles est son élévation en 2006 au grade de « Cavalliere della Republica Italiana », par le Président de la République italienne.

Retour sur l'inauguration en vidéo


Rédigé le Vendredi 25 Mai 2018 modifié le Vendredi 25 Mai 2018

              

Environnement et développement durable | Gestion de la diversité culturelle | Pour une société inclusive | Innovation économique, sociale et numérique | Education, recherche et développement