Assemblea di Corsica
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube

Assemblea di Corsica

Les femmes et les conséquences du conflit corse


A l'occasion de la journée internationale du droit des femmes, le Président de l'Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, a souhaité mettre en lumière celles qui ont eu à subir les conséquences du conflit corse pendant quarante années. Maria Santoni, Stella Lacrimini et Serena Bartoli ont accepté de parler de leur quotidien et des difficultés à surmonter lorsque l'on est militante incarcérée, mère ou épouse d’un prisonnier politique



C'est par un hommage à Julie Douib, tuée cette semaine à Lisula, qu'a débuté la manifestation organisée par la présidence de l'Assemblée de Corse.  "Je voudrais que nous ayons une pensée pour elle, pour ses enfants et pour ses proches. Julie, Savannah ou Johanna, autant de prénoms qui nous rappellent à quel point cette Journée internationale des droits des femmes est indispensable. Nous considérons qu’elle va bien au-delà du symbole et elle demeurera nécessaire tant que les droits des femmes auront à être défendus", a rappelé Jean-Guy Talamoni.

Maria Santoni
Maria Santoni

Un rendez-vous régulier

La présidence de l'Assemblée de Corse a pris le parti de célébrer chaque année cette journée internationale des droits des femmes, en y abordant divers sujets. Après avoir diffusé dans l’hémicycle le documentaire de Jackie Poggioli sur les Résistantes corses déportées, elle a inauguré le buste de Maria Gentile, faisant ainsi entrer la figure féminine dans la statuaire civile corse. "Cette figure historique, mais également allégorique, représente pour nous l’ensemble des femmes et nous souhaitions marquer la place qu’elles ont toujours occupé au sein de la société corse", a rappelé Jean-Guy Talamoni.

Stella Lacrimini
Stella Lacrimini

"Vous êtes des héroïnes contemporaines"

Et de poursuivre : "C’est à nouveau le cas aujourd'hui avec la présence au cœur de cette institution d’héroïnes contemporaines. En tant que militante incarcérée, que mère ou épouse d’un prisonnier politique, vous jouez un rôle majeur.  A travers vous, nous souhaitons rendre un hommage appuyé à toutes celles qui ont eu à subir les conséquences d’un conflit de quarante années".

Maria Santoni est la mère de Charles Santoni, condamné à 28 ans de prison. Elle a parcouru la France durant 23 ans pour le voir et lui rend visite désormais à la prison de Borgo.
Stella Lacrimini a été incarcérée pendant six mois à la prison de Fleury-Merogis en 1998 et a été l'épouse d'un prisonnier politique.
Serena Bartoli est la compagne de Ghjiseppu Maria Verdi, incarcéré à Borgu depuis deux ans et demi.
Toutes ont accepté de partager leur expérience, de parler de leur quotidien et des difficultés qu'elles ont du ou doivent encore surmonter.

 

Serena Bartoli
Serena Bartoli

Rédigé le Vendredi 8 Mars 2019 modifié le Lundi 25 Mars 2019

              

La Présidente | Actualités de la Présidence | Rôle de la Présidente | Les discours - 2018/2021 | Histoire de la présidence | Les discours de la Présidente