Assemblea di Corsica

Assemblea di Corsica


« Corsica 2035 » : Prugettu di sucietà




« L’avenir ne se prévoit pas, il se prépare. »
Maurice Blondel
>> Suivez l'avancement des dossiers grâce au baromètre
Depuis décembre 2015 a été entreprise une démarche globale de prospective stratégique, à travers cinq conférences permanentes relatives aux principaux domaines de l’action publique (éducation, économique et social, gestion de la diversité culturelle, droits des femmes et traitement des diverses fractures sociétales, questions environnementales). Observons qu’il s’agit ici d’une perspective résolument orientée vers l’action publique, ne relevant pas seulement d’une volonté de prévision et d’anticipation mais bien de changement de la réalité présente et à venir. C’est la raison pour laquelle la contribution de multiples acteurs est sollicitée : outre les responsables politiques et les experts des différentes disciplines, les syndicats, les socioprofessionnels, les usagers, les associatifs et de simples citoyens ont été associés aux travaux, ce qui confère à la démarche un caractère de prospective participative. Cette idée de « démocratie partagée » entre responsables politiques et citoyens apparait comme fondamentale puisqu’elle constitue la condition d’une large appropriation en aval des conclusions des travaux. Observons par ailleurs la dimension culturelle de l’exercice, compte tenu de la place qu’y prennent nécessairement représentations et imaginaires collectifs.

Les travaux réalisés dans ce cadre relèvent de plusieurs temporalités :
  • Court terme : il s’agit ici de dispositifs pouvant être mis en œuvre à cadre technico-social, juridique et institutionnel constant.
  • Moyen terme : dans un cadre amendé, des projets plus conséquents pourront être réalisés.
  • Long terme : dans cette temporalité, la prospective se fera plus attentive aux « signaux faibles » susceptibles d’annoncer des évolutions, des « émergences » ou des « ruptures » dont l’éventualité peut être prise en compte dans l’élaboration des politiques publiques (à travers différents « scénarios »).
Bien entendu, s’il est nécessaire de distinguer ces temporalités, il n’en demeure pas moins qu’elles sont nécessairement liées, puisque la prospective implique un processus continu soumis à une constante évaluation, laquelle permet d’ajuster régulièrement, de corriger ou de changer en profondeur les politiques publiques à travers des « boucles de rétroaction ».

Par ailleurs, insistons sur le caractère collaboratif et transdisciplinaire de la démarche, laquelle conduit à croiser les points de vue ainsi que les méthodes. Le recueil et l’analyse des données concernent à la fois l’état des lieux (description de l’objet d’étude par une approche systémique, identification des variables clés et des acteurs en présence), les tendances lourdes et les phénomènes « d’émergences ».
 
" Rappelons également que la prospective
constitue uniquement une aide à la décision politique."
 
Aussi, bien évidemment, les dispositifs élaborés dans le cadre de ces travaux ne sont mis en œuvre qu’après validation par les organes politiques décisionnels, ce qui a d’ores et déjà été le cas pour certaines mesures (« Carta ritirata » ou Assemblea di a Giuventù, s’agissant par exemple de la réduction des fractures sociétales).

En ce qui concerne le calendrier de la démarche, il comporte évidemment de nombreuses échéances compte tenu du nombre de domaines et sujets concernés. D’ores et déjà, des milliers d’heures de réunions et consultations diverses y ont été consacrées, de nombreux rapports d’expertise et contributions écrites ont été produits.

S’agissant de la perspective participative de long terme, l’objectif est la publication, à moyenne échéance, d'un document global qui présentera un projet de société permettant de se projeter à l’horizon 2035.
Il devra prendre en compte les différents scénarios envisageables et se fonder sur les données recueillies, les analyses et propositions formulées de façon collaborative, ainsi que les orientations politiques arrêtées par les institutions.

Rédigé le Mardi 29 Mai 2018 modifié le Mardi 29 Mai 2018

              

Discours | Le Président | Actualités du Président | Histoire de la présidence | Corsica 2035