Assemblea di Corsica

Assemblea di Corsica


Pour le transfert de la compétence "emploi" à la Corse


Le Président de l'Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, et les membres du groupe Corsica libera ont présenté à la presse une motion qui sera débattue lors de la séance des 13 et 14 février 2020



Conférence de presse de présentation de la motion le 11 février 2020
Conférence de presse de présentation de la motion le 11 février 2020
Le texte, déposé par Jean-Guy Talamoni et Petr'Antone Tomasi, sera présenté lors de la séance publique de l'Assemblée de Corse des 13 et 14 février 2020.
Cette motion demande d’une part la candidature de la Corse à l’expérimentation menée par le gouvernement - un pilotage de l’action de Pôle emploi dans le domaine de la formation professionnelle – et, d’autre part, le transfert de la compétence « Emploi » à la Collectivité de Corse. 

La collectivité : l'échelle la plus pertinente

Grâce à sa proximité avec les demandeurs d’emploi et les entreprises, grâce à sa connaissance du terrain, la Collectivité de Corse est l’échelle la plus pertinente pour adapter les politiques de formation, d’insertion et d’orientation aux réalités socio-économiques de la Corse. Transférer la compétence emploi à la Collectivité de Corse permettrait de garantir l’efficacité des politiques mises en œuvre, lesquelles étant conçues en lien avec les acteurs de terrain et donc réellement en phase avec les besoins de l’île.
Par ailleurs, lors du congrès des Régions de France le 1er octobre 2019 à Bordeaux, le Premier ministre avait proposé que trois régions volontaires puissent expérimenter un pilotage de l’action de Pôle emploi « dans le domaine de la formation professionnelle ». Onze régions se sont portées candidates et 6 d’entre elles ont été retenues.
Eu égard à ce qui est déjà proposé à des régions de droit commun et à son statut particulier, la Corse doit, à minima, être candidate à l’expérimentation menée par le gouvernement puis pouvoir exercer pleinement la compétence emploi.

Une demande déjà exprimée

Le Président de l’Assemblée de Corse a déjà formulé cette demande en 2018 dans le document intitulé « Un article pour la Corse dans la Constitution », contribution qui avait été remise au Premier ministre.
Il s’agissait de « créer un service corse de l’emploi qui correspondrait à un Service de l’Emploi, de la Formation et de l’Insertion professionnelle :
  • Placé sous l’autorité de la Collectivité de Corse,
  • Qui aurait notamment la compétence relative à la formation des demandeurs d’emploi telle qu’elle a été demandée par l’Assemblée de Corse dans sa délibération n°16/066 du 11 mars 2016,
  • Qui aurait connaissance de toutes les offres d’emploi mises sur le marché du travail insulaire. »

Plus d'informations dans le dossier de presse


Rédigé le Mardi 11 Février 2020 modifié le Mardi 11 Février 2020

              

Communiqués et dossiers de presse | Vidéo