Assemblea di Corsica

Assemblea di Corsica


" U 2 di ghjennaghju s’aprerà un altru libru di a storia istituziunale è pulitica di a nostra isula."


Sessione di l'Assemblea di Corsica di u 10 di nuvembre di u 2017



Care cunsigliere, cari cunsiglieri,

Simu adduniti oghje per l’ultima sessione di l’Assemblea di Corsica cum’è l’avemu cunnisciuta sin’à avà. Ghjè un librone chì si chjode è, à partesi di u 2 di ghjennaghju, quand’ella serà stallata a prima assemblea di Corsica di a Cullettività unita, s’aprerà un altru libru di a storia istituziunale è pulitica di a nostra isula.
L’occasione per mè di ringrazià vi tutti per u travagliu fattu sti dui anni ind’è l’emiciclu.
Vogliu salutà a maturità di a nostra Assemblea, a qualità di i nostri scambii, u rispettu di tutti chè n’avemu messu in piazza. Aldilà di e sfarenze pulitiche, durante e seanze publiche di a nostra Assemblea, avemu travagliatu cù un bellu spiritu.
Vogliu ringrazià e presidente è i presidenti di e cummissione per u so impegnu.
Vogliu adirizzà un salutu à tutti i cunsiglieri esecutivi. Anu travagliatu assai, senza trigà è, da quì à pocu, ne sò sicuru, a Corsica coglierà i frutti di stu travagliu.
Un salutu particulare à u Presidente di l’Esecutivu, Gilles Simeoni. Hè statu un piacè di cullaburà cun voi pè u bè cumunu. Pensu chè no avemu messu in ballu un modu di funziunamentu produttivu è utule per a Corsica.
Parechji eletti quì ùn si presentanu micca à l’elezzione di dicembre. I salutu tutte è tutti. Frà elli, vogliu salutà più particularamente l’anziani presidenti di l’Assemblea di Corsica, Dumenicu Bucchini è José Rossi, è quelli di l’Esecutivu, Paul Giacobbi è Ange Santini.
D’altronde, ùn puderebbe viaghjà st’Assemblea senza l’impegnu di u so sicritariatu generale. Pensu di sicuru à Serge Tomi è à Marie-Jeanne Pangrani mà dinù à tutti l’altri : u serviziu di a seanza, quelli di e cummissione, quellu di e risorse è i mezi è l’assistenza tennica, a regia è a riprugraffia. Pregu una bona ritirata à unu di i so pilastri Gérard Sereni.
Infine, ùn c’hè micca oghje, ma tengu à salutà u Direttore Generale di i Servizii, Paul Pellegri. A so cumpetenza, a so dispunibilità è u so impegnu ind’è a prefigurazione di a Cullettività unita sò stati rimarchevuli. A traversu ellu, ch’elli sianu ringraziati l’inseme di i servizii di a CTC è tutti i so parsunali.
Averanu tutti, eletti è agenti, una respunsabilità maiò per ch’ella viaghjessi benissimu a prossima istituzione.
Infine, vogliu salutà a memoria di Bernard Benedetti, persunalità publica di a Corsica è fratellu di u nostru cullegu François Benedetti.
À ringrazià vi.                         

Chers collègues

Nous voilà réunis aujourd’hui pour la dernière séance de l’Assemblée de Corse telle que nous l’avons connue jusqu’à ce jour. Un livre se ferme et, dès le 2 janvier prochain, quand la première Assemblée de Corse de la Collectivité unie sera installée, un autre livre de l’histoire institutionnelle et politique de notre île s’ouvrira. Je saisis cette occasion pour vous remercier tous du travail effectué durant ces deux années dans cet hémicycle.
Je veux saluer la maturité de notre Assemblée, la qualité de nos échanges et le respect mutuel que nous avons instauré. Au-delà des différences politiques, durant les séances publiques, nous avons travaillé dans un bon état d’esprit. 
Je veux remercier les présidentes et les présidents de commissions pour leur engagement.
Je salue tous les conseillers exécutifs. Ils ont beaucoup travaillé, sans relâche et, j’en suis convaincu, bientôt la Corse cueillera les fruits de ce travail.
Un salut particulier au Président du Conseil Exécutif, Gilles Simeoni. J’ai apprécié notre partenariat pour le bien commun. Je pense que nous avons mis en œuvre un mode de fonctionnement productif et efficace pour la Corse.
Plusieurs élus ici ne se présenteront pas aux élections de décembre. Je les salue, toutes et tous. Et, parmi eux, je veux saluer plus particulièrement les anciens présidents de l’Assemblée de Corse, Dominique Bucchini è José Rossi, et ceux de l’Exécutif, Paul Giacobbi et Ange Santini.
Par ailleurs, cette Assemblée ne pourrait pas fonctionner sans l’investissement du Secrétariat Général. Je pense bien-sûr à Serge Tomi et à Marie-Jeanne Pangrani, mais aussi à tous les autres : le service de la séance, celui des commissions, celui des ressources et moyens et l’assistance technique, la régie et la reprographie.  Je souhaite une bonne retraite à l’un de ses piliers, Gérard Sereni.  
Enfin, il est absent aujourd’hui, mais je tiens à saluer le Directeur Général des Services, Paul Pellegri. Sa compétence, sa disponibilité et son investissement dans la préfiguration de la Collectivité unie ont été remarquables. Que soient, à travers lui, remerciés tous les services de la CTC et tous ses personnels.
Tous, élus et agents, auront à l’avenir un rôle majeur à jouer dans la bonne marche de la future institution.
Enfin, je veux saluer la mémoire de Bernard Benedetti, personnalité publique de la Corse et frère de notre collègue François Benedetti.
Je vous remercie.

Rédigé le Vendredi 10 Novembre 2017 modifié le Lundi 19 Mars 2018

              

Discours | Le Président | Actualités du Président | Histoire de la présidence | Corsica 2035