Assemblea di Corsica


Corsica Sulidaria : l'Assemblée de Corse annonce la création d'un fonds social de solidarité


Le Président de l'Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, et l'ensemble des Présidents des groupes politiques ont présenté ce matin le fonds social de solidarité "Corsica Sulidaria". L’une des ambitions affichées du fonds est de soutenir des actions de solidarité et des projets concrets d’insertion, d’inclusion et d’innovation sociale.




La genèse du fonds social de solidarité

La démarche trouve son origine dans les entretiens que le Président de l’Assemblée de Corse a menés avec les représentants insulaires des distributeurs de carburants, dans le cadre du mouvement des « gilets jaunes » qui a émergé en novembre 2018.

Au cours de la rencontre du 3 décembre 2018, réunissant le Président de l’Assemblée de Corse, le collectif contre la cherté du carburant et le groupe Vito-Rubis, l’idée de la création d’un fonds consacré notamment à la mobilité des Corses et alimenté par les acteurs de la filière carburant, qui viendrait conforter les actions engagées par les pouvoirs publics en la matière, a été avancée.

La direction du groupe Vito-Rubis a ainsi donné son accord de principe, en sa qualité de fournisseur principal de carburants mais aussi d’actionnaire majoritaire (75%) des deux dépôts pétroliers de Corse, pour abonder un fonds ayant vocation à accorder une aide financière aux personnes en difficulté. Les groupes Total et Esso ne s’étaient pas déclarés, quant à eux, opposés au principe du fonds.

Le consensus de la Conférence des présidents

Devant l’urgence sociale et la nécessité d’une mobilisation rapide de toutes les forces vives de la société, il paraissait opportun de constituer un groupe de travail souple et agile, dont la durée des travaux ne devait pas excéder le premier trimestre 2019.
Par délibération n°18/527 du 21 décembre 2018, l’Assemblée de Corse a acté le principe de la création d’un fonds de dotation pour favoriser et soutenir des projets collectifs ou individuels, facilitant les mobilités et encourageant toute autre initiative innovante dans le domaine des transports. La délibération prévoyait que le champ d’intervention de ce fonds pouvait être élargi, le cas échéant, à l’alimentaire, au logement ou tout autre domaine constitutif de l’inclusion sociale.

Par ailleurs, l’Assemblée de Corse chargeait un groupe de travail, la Conférence des présidents de groupes, de la mise en oeuvre opérationnelle du fonds dans un délai de trois mois à compter du vote de l’Assemblée.
Du 23 janvier au 7 mai 2019 la Conférence des présidents s’est réunie à huit reprises. Elle a auditionné les entreprises distributrices de carburants ainsi que les principales compagnies maritimes desservant la Corse.

Le point de départ de la démarche était la problématique de la cherté des carburants. Au fil des travaux, la Conférence des Présidents a soulevé la nécessité de faire de ce Fonds social de solidarité un projet de mécénat collectif, au nom de la responsabilité sociale et sociétale de toutes les entreprises et de toutes les personnes qui participent à l’économie corse et qui souhaitent s’investir, chacune à leur niveau, en faveur d’une société équitable.
La consultation sera poursuivie et élargie à tous les secteurs économiques de l’île notamment la grande distribution.

Quelle ambition ?

L’une des ambitions affichées du fonds est de soutenir des actions de solidarité et des projets concrets d’insertion, d’inclusion et d’innovation sociale.

Le fonds de dotation pourra créer ou accompagner les actions et les projets visant à faire reculer la pauvreté et les inégalités dans différents domaines : mobilité, alimentation, santé, logement, handicap, lutte contre les discriminations, formation et insertion professionnelle, jeunesse.
Il pourra créer ou accompagner les actions et les projets visant à assurer l’équilibre territorial, le lien intergénérationnel, la cohésion sociale, l’entraide et la solidarité.
Il est à noter que la démarche pour la création d’un fonds de dotation et les travaux de la conférence sociale sont complémentaires : le premier a vocation à pallier l’urgence et à soutenir des projets concrets, la seconde porte sur les débats de fond.
Ces deux outils sont destinés à durer et à être pérennisés dans la politique sociale des institutions de la Corse.

Quel fonctionnement ?

Le rapport relatif à l’approbation des statuts du fonds de dotation est inscrit à l’ordre du jour de la séance des 24 et 25 mai de l’Assemblée de Corse

Rédigé le Vendredi 17 Mai 2019 modifié le Jeudi 23 Mai 2019

              

Actualités Assemblea di Giuventù | Actualités des commissions | La Présidence | Espace Presse | Les élus | L'Assemblée de Corse | Séances publiques | Actualités | Les commissions | Plan d'accès | Commission ad hoc Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée | Commission ad hoc faisabilité d'un revenu de base et possibilité d'en expérimenter la mise en oeuvre en Corse | Mise en place d'un système de valorisation de l'énergie thermique de la mer sur les navires de la continuité territori | Commission ad hoc chargée d'étudier l'inclusion des personnes en situation de handicap dans la société corse | Commission ad hoc sur les activités économiques du littoral | Commission ad hoc pour une politique de la pêche en mer en Corse | Commission ad hoc chargée d'une réflexion autour des politiques publiques de la langue corse | Commission de travail dédiée aux prisonniers politiques